mercredi 17 novembre 2010

C'est comme avoir un chat dans la bouche.



Du rien à voir.
Mais un peu des grosses têtes.
Du angoulême.
Donc on verra.

1 commentaire: